Au sujet de l’IVTF

Vous êtes ici : Accueil » Au sujet de l’IVTF » Au sujet de l’IVTF

L’IVTF (Initiative : une ville pour toutes les femmes) est une collabo­ration toute particulière de femmes provenant d’une diversité de communautés, d’organisations et du milieu universitaire, qui travaillent de concert avec les décisionnaires municipaux pour créer une ville plus inclusive et promouvoir l’égalité entre les sexes.

Notre travail

Aujourd’hui, l’IVTF continue à promouvoir et créer des changements systémiques, en commençant par des changements concrets dans nos vies et dans notre ville. À cette fin, nous utilisons des processus participatifs innovateurs qui mettent à contribution les forces, l’expression culturelle, les valeurs et les connaissances qu’apportent les femmes dans toute leur diversité.

Nous favorisons une pratique démocratique qui incite à la participation au processus électoral et au-delà. C’est une approche politique qui fait connaître aux femmes de notre collectivité un sens profond d’appartenance et la capacité d’apporter une contribution positive.

Notre approche

Nos principaux domaines d’action se divisent en trois volets : Équité et inclusion, Faire compter les votes et La facilitation comme vecteur de changement. En partenariat avec la Ville d’Ottawa et cinq autres municipalités, le premier volet veille à ce que l’équité et l’inclusion soient prises en compte afin de créer une ville pour tous. Apprenez-en davantage sur les bonnes pratiques de la Ville d’Ottawa. Le projet Faire compter les votes est réalisé en partenariat avec la Coalition des centres de ressources et de santé communautaires. Les Forums des femmes d’action et les députations font partie de nos activités continues. Le troisième volet offre une formation en renforcement des capacités à des femmes d’une diversité de communautés dans le but qu’elles aient leur mot à dire dans le processus décisionnel municipal.

Notre motivation

Les femmes ont beaucoup à apporter à la qualité de vie dans notre ville, surtout les femmes vivant en marge de la société, qui ont une perception particulière de ce qui est nécessaire pour rendre notre ville plus agréable à vivre pour tous. C’est pour cette raison que nous transformons la ville depuis les marges, en travaillant avec celles d’entre nous qui ont moins de pouvoir et de privilèges dans la société.

Les femmes vivent différemment l’expérience de la ville. Elles ont des préoccupations particulières concernant certains aspects de la vie urbaine comme le logement, l’emploi, le transport en commun, la violence et la sécurité, la garde d’enfants et l’accès au processus décisionnel. Par exemple, les femmes sont plus à risque de vivre dans la pauvreté que les hommes : en moyenne, elles ne gagnent encore que 63,4 % (2004) de ce qu’ils gagnent et font plus de travail non rémunéré à la maison et dans la communauté. L’impact sur la vie des femmes sous toutes ses facettes est décrit dans un rapport récent déposé par Statistique Canada, Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe.

La Ville d’Ottawa, des groupes de femmes et des organisations communautaires ont collaboré pour commencer à s’attaquer à ces inégalités et à promouvoir l’égalité entre les sexes, ce qui est avantageux pour les femmes et pour les hommes, ainsi que pour notre gouvernement local. Pour obtenir une bonne qualité de vie dans nos villes, il est essentiel d’augmenter la diversité des femmes aux postes décisionnels et de garder en tête les besoins des femmes lors de l’élaboration des politiques et des services. Cela veut dire qu’il faut prendre en considération les préoccupations relatives à l’égalité entre les sexes comme les responsabilités familiales, la sécurité, la violence sexuelle et les niveaux de revenus, et qu’il faut veiller à ce que la pleine diversité des femmes soit incluse.

Notre histoire

L’Initiative : une ville pour toutes les femmes (IVTF) a été établie en 2004 pour mener des recherches sur les meilleures façons de veiller à ce que les préoccupations des femmes d’origines variées soient systématiquement prises en considération lors de la prise de décision. Les recherches ont révélé qu’il existait de bonnes pratiques qui répondaient aux besoins spéciaux des femmes, mais que la Ville d’Ottawa ne disposait tout simplement pas du genre d’information nécessaire pour prendre en considération de façon systématique la différence entre les sexes et la diversité des femmes.

En février 2004, l’IVTF a mené une enquête auprès d’organisations féminines : Prendre les femmes en considération. Le sondage a révélé que la plupart des femmes dans ces organisations ne comprenaient pas le fonctionnement du gouvernement municipal, trouvaient qu’elles avaient peu d’influence et doutaient que les décideuses et décideurs de la Ville comprennent leurs préoccupations puisqu’elles n’y voyaient personne qui représente les femmes de leurs communautés. Cette constatation a mené à l’organisation de la première séance de formation en participation citoyenne des femmes, avec comme but de permettre aux femmes d’une variété de communautés et d’organisations de faire connaître leurs points de vue à l’hôtel de ville.

En juin 2004, le Conseil municipal a adopté une motion reconnaissant formellement l’Initiative : une ville pour toutes les femmes comme étant un partenariat entre la Ville et la communauté. Le groupe a reçu la mission d’effectuer des recherches pour identifier, dans d’autres villes, à l’échelle nationale et à l’échelle internationale, les meilleures pratiques d’inclusion de la pleine diversité des femmes dans les processus de planification et de prise de décision.

En mai 2005, l’IVTF a soumis un rapport de constatation au Comité permanent de la santé et des services sociaux. Une motion ultérieure a mandaté les Services communautaires et de protection pour travailler avec l’IVTF « afin que le but, soit de mettre en œuvre des pratiques et des plans stratégiques qui favorisent l’ouverture d’esprit à l’égard des sexes et l’égalité des sexes, soit atteint. »