Les femmes et les villes

Vous êtes ici : Accueil » Contexte » Les femmes et les villes

Les femmes et les hommes ont une expérience de la ville différente. Lorsque l’on parle de certains aspects de la vie citadine comme le logement, l’emploi, les transports publics, la violence et la sécurité, les services de garde d’enfants et l’accès au pouvoir de décision, les femmes ont des préoccupations particulières.

Les organisations de femmes ont attiré l’attention sur la diversité des expériences de la ville que connaissent les femmes et les jeunes filles d’origines diverses. Leurs travaux soulignent que les municipalités sont plus fortes lorsque les aspirations et les contributions de ces femmes et de ces jeunes filles sont prises en compte. Ces dernières doivent faire face à des défis supplémentaires si elles sont autochtones, francophones, immigrantes ou LGBTQ, si elles vivent avec un handicap, dans la pauvreté ou dans une collectivité rurale, si ce sont des aînés ou des jeunes, ou si elles appartiennent à un groupe racialisé. Lorsqu’elles mettent en œuvre une optique d’équité et d’inclusion prenant en compte les différences de sexe conjointement avec les autres inégalités sociales, les collectivités sont mieux en mesure de répondre aux aspirations de TOUTES et TOUS..

En 2008, Condition féminine Canada a financé la publication du guide Perspective d’égalité entre les sexes élaboré à partir des commentaires et des informations fournis par plus de trente contributeurs, membres du personnel de la Ville et organisations communautaires.

Depuis lors, cet outil permet au personnel municipal de prendre en compte, lors des processus de décision, les différences entre les hommes et les femmes ainsi que celles existant parmi ces dernières, notamment lorsqu’elles sont autochtones, immigrantes, jeunes, aînées, LGBTQ ou francophones, lorsqu’elles vivent avec un handicap, dans la pauvreté ou dans une collectivité rurale ou lorsqu’elles appartiennent à un groupe racialisé.